RDC: l’appel à la ville morte entre succès et échec

ville morte echec ou réussiteEn république démocratique du Congo, les acteurs  politiques de l’opposition et certains d’autres de la société civile ont appelé à une journée ville morte ce 16 février 2016. Alors que du côté du gouvernement on précise que la journée est ouvrable et les activités doivent se dérouler normalement. Par cette manifestation ville morte, l’opposition entend exprimer son vœu pour l’alternance politique en RDC. Evaluant la journée ville morte, ses initiateurs se félicitent du mot d’ordre qui a été suivi. Mais dans le camp de la majorité,  on se flotte les mains que l’appel à la ville morte n’ait pas été suivi par la population qui a vaquer normalement à ses occupations. De l’appel à la vie morte, il se dégage une controverse entre la réussite et l’échec, selon qu’on est d’un camp comme d’un autre.

De la journée du 16 février, il faut dire qu’elle rappelle en RDC, le massacre des chrétiens en 1992, qui avaient marché pour réclamer la réouverture de la conférence nationale souveraine. L’évènement avait tourné au vinaigre avec la tuerie de plusieurs manifestants par le régime de Mobutu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s