Lubumbashi: un collectif d’ONG de droit de l’homme invite le maire à revoir sa décision concernant l’organisation des manifestations publiques

maitre georges kapiamba acaj droit de l'homme rdcUn collectif d’organisations non-gouvernementales de défense de droit l’homme invite le maire de la ville de Lubumbashi à revenir sur sa décision, concernant la subordination quant à l’organisation de toute manifestation publique par l’obtention de l’autorisation préalable de l’hôtel de ville de Lubumbashi. Maitre Georges Kapiamba président de l’ONG ACAJ (actions pour l’accès à la justice) et membre de ce collectif, fustige en fait la démarche de l’autorité urbaine qui tend à restreindre la liberté de manifestation.

Toujours d’après cet activiste de droit de l’homme la mesure prise par le maire de la ville de Lubumbashi Jean-Oscar Sanguza n’a aucun fondement juridique. Et de préciser « la loi oblige aux organisateurs des manifestations publiques d’en informer l’autorité, mais pas obtenir son autorisation pour organiser une manifestation publique ».

Il sied de rappeler que la déclaration du collectif d’ONG de droit de l’homme fait suite à un communiqué du maire de Lubumbashi interdisant l’organisation de toute manifestation publique ou de tout accueil avec caravane sans obtenir l’autorisation quant à ce.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s