Religion: le Ramadan, mois saint de jeûne chez les musulmans

ramadan islam congomondeEn  Islam la date du 18 juin 2015 coïncide avec le début du ramadan pour les adeptes de cette religion, durant cette période les musulmans du monde entier sont invités à s’abstenir de boire, de manger et d’avoir les relations sexuelles bien avant le lever du soleil jusqu’à son coucher. Dans l’Islam le Ramadan intervient le neuvième mois du calendrier lunaire islamique, c’est aussi le mois désigné saint du jeûne (le sawm), qu’observent tous musulmans pratiquants, adultes et en bonne santé. En RDC, les musulmans du Katanga vont profiter de cette période pour dédier le pays entre les mains d’Allah au regard des enjeux politiques de l’heure au pays.

Quatrième des cinq piliers de l’islam, le ramadan est défini dans la deuxième sourate du Coran (« La Génisse », II, 183-185 et 187). D’après le texte, le jeûne du ramadan a été instauré afin que les croyants puissent cultiver leur piété ; le choix s’est porté sur ce mois particulier car c’est le mois durant lequel le prophète Mahomet a reçu la première des révélations divines.  Cette année  la période du ramadan va s’achever à la nouvelle lune du mois de chawwal  qui tombe le 17 juillet 2015.

imam al adji useni ngoy islam

Imam Al Adj Useni Ngoy

A l’occasion du début du carême pour les musulmans, l’imam représentant de la communauté Islamique du Congo/Katanga, exhorte les pratiquants de l’islam au changement de comportement, Al Hadj Useni Ngoy prêche une vie conforme à la divinité pendant le ramadan : « Si on n’arrive pas à avoir la récompense,  si on arrive pas à changer son comportement maintenant en devenant un homme nouveau, on aura gâcher l’opportunité du mois saint parmi les douze, c’est le mois de la piété, tous les musulmans ne peuvent parvenir à la piété que par le jeûne du mois de ramadan, c’est une belle occasion de se soumettre aux lois divines en vue de gagner le paradis ».

En rapport avec les questions bouillantes au pays Useni Ngoy recommande la paix et le consensus: « Nous en tant que confession religieuse chaque jour qui passe nous prions pour notre pays, il faut que cette nation que Dieu nous a donné soit en paix pour qu’on vive aussi en paix, comme c’est un mois sacré où Allah  accepte tout ce que nous faisons comme prière, nécessairement nous allons prier pour la paix et la cohésion au sein de notre patrie ». Et en rapport avec le dialogue projeté au pays, ce chef religieux musulman souligne: « j’estime que les consultations sont l’émanation divine, c’est-à-dire: dans toute chose, dans tout évènement, dans tout acte, il faut la concertation ou mieux le dialogue pour aboutir à un consensus »,  et d’ajouter la communauté islamique  dit :« quel que soit le consensus qui peut en sortir, nous allons l’accompagner, mais en tout état de cause nous voulons  un compromis, qu’il y ait surtout la paix à l’issue de tout».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s