operation Lititi mboka à l’Unilu: les zones d’ombres persistent

uniluEn mai 1990,  soit la nuit du 11 au 12,  l’Université de Lubumbashi a connu des tristes événements qui avaient endeuillé plusieurs familles au pays, c’est  ce qu’on appellera l’affaire « Lititi Mboka ». Aujourd’hui vingt cinq ans après ces événements malheureux, les zones d’ombre existent encore au regard du vrai bilan méconnu  de ces massacres. En effet des étudiants avaient été ce jour là lâchement abattus par l’armée de Mobutu et sa milice privée.

Tout est parti du discours présidentiel du 24 avril 1990 annonçant la démocratisation des institutions et qui a conduit à une désorganisation du système de contrôle et entraîné des perturbations dans les milieux universitaires. L’université était ainsi emportée par le vent du renouveau.

Selon la commission des assassinats et violations des droits de l’homme, qui a eu a mené une enquête relative  aux  massacre des étudiants de l’Université  de Lubumbashi, et d’autres témoignages concordants,   la nuit du 11 au 12 mai 1990 avait connu une activité fébrile plus spécialement au Campus Universitaire dans l’actuel chef-lieu de la province du Katanga.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s