Kyungu wa Kumwanza croit à la réunification du Katanga après le découpage

kyungu wa kumwanza decoupage

Kyungu wa Kumwanza Pdt Ass.Prov Katanga

L’actualité en RDC reste dominée par le découpage du pays  en 26 provinces, un sujet qui continue a alimenter le débat. Fervent défenseur et activiste du fédéralisme, le président de l’assemblée provinciale du Katanga vient de lier sa langue. Antoine Gabriel Kyungu wa Kumwanza, croit encore  à la réunification du Katanga après le découpage de cette province en 4 nouvelles entités.

Au cours de son discours prononcé à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de la session parlementaire de mars 2015  à l’assemblée provinciale du Katanga, le numéro un de cette institution est passé en revue des quelques sujets de l’heure, parmi lesquels l’épineuse question de mise en œuvre du découpage.

Se fondant sur l’article 4 de la constitution de la RDC, qui stipule «De nouvelles provinces et entités territoriales peuvent être créées par démembrement  ou regroupement dans les conditions fixées par la constitution et par la loi», Antoine Gabriel Kyungu wa Kumwanza  s’incline devant le découpage, toutefois il demeure serein quant à la réunification du Katanga selon les mêmes prescrits de la loi, qui n’écartent pas la possibilité de regroupement.

Il a rappelé que Jason Sendwe avait décidé à son temps de faire partir tous les baluba chez eux, cependant un peu plus tard, Moise Tshombe s’était cherché des alliés mercenaires pour faire revenir les Baluba à leur terre d’antan pour que le Katanga soit uni. Il a soutenu que ce n’est pas la première fois de faire recours à la division.  Il a invité ses frères et sœurs au calme, en rassurant que  même la réunification ça ne sera pas non plus pour la première fois.

Le president national de l’UNAFEC, a mis en garde contre le tribalisme voulant que les non originaires n’aient plus rien à dire. Il s’est insurgé en faux  face au  pouvoir de sang, il a lancé l’appel à la paix, en  plaidant pour que le  couteau ne soit pas enfoncé dans la plaie. « Mobutu avait fait de nous des shabiens, nous étions shabiens, n’est-ce pas  aujourd’hui on n’est  Katangais ?» S’est-il interrogé, Et de renchérir: « nous sommes Katangais et allons le demeurer», il a exhorté les uns comme les autres à l’amour, pour honorer la mémoire des ancêtres qui ont payé de leur vie, pour la défense du Katanga.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s