Spécial mois de mars: Les femmes plus que mobilisées

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le monde commémore chaque 8 mars la journée internationale de la femme, en 2015 cette célébration de la journée au niveau  mondial est placée sous le thème ’’ autonomisation des femmes-autonomisation de l’humanité ’’, en RDC par rapport aux enjeux de l’heure, c’est sous le thème: « autonomisation  et participation politique de la femme »,que les femmes ont solennisé leur fête, dans le projecteur de Congo Monde, revivez quelques moments forts de la journée de la femme dans la ville cobalto-cuprifère.

femmes regidesoREGIDESO Katanga prône l’autonomisation de la femme

La Régie de distribution d’eau, direction provinciale du Katanga, a été bien représentée à la marche de paix organisée à Lubumbashi, dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la femme. « Pas de paix pas de développement ». C’est en substance sous cet insigne que les femmes de la REGIDESO ont marché à l’occasion de ce jour à leur honneur.

Cette entreprise qui entend promouvoir les droits des femmes, souhaite que la paix règne afin de faciliter le développement intégral de la Femme. La femme occupe une place de choix au sein de la REGIDESO dans différents domaines, principalement dans la desserte en eau aux côtés des hommes. Les femmes de cette entreprise dont la matière première est l’eau, sont toujours à l’œuvre dans toutes les actions qu’entreprend cette société au bénéfice de la population, d’où le rôle moteur reconnu à la femme

femmes  isp 1ISP Lubumbashi pour un futur assuré de la femme

La marche de paix à Lubumbashi pour la journée dédiée aux femmes, a trainée les dames de toutes les tendances confondues, au nombre desquelles celles de l’institut supérieur pédagogique de Lubumbashi, (une institution spécialisée dans la formation de personnel enseignant). Éduquer une femme c’est éduquer toute une nation, l’ISP Lubumbashi met en évidence cette pensée, étant donné que nombreuses sont ces femmes qui étudient dans cet établissement d’enseignement supérieur et universitaire  pour devenir éducatrices.

La journée dédiée aux personnes du sexe féminin, a dévoilé au clair les aspirations de l’ISP en faveur de la femme. Pour ce jour spécial, les femmes travailleuses autant que les étudiantes, ont marché en vue d’atteindre leur summum.  Sur leur bande portant  des inscriptions, on pouvait y lire: « non aux violences faites à la femme pour un développement durable ». Ces ambassadrices de l’ISP ont bravé les grandes artères du centre-ville de Lubumbashi, avec en toile d’étoffe leur message.

femmes snelSNEL Katanga se range derrière la gent féminine

Les femmes travailleuses de la société nationale d’électricité du Katanga, ont marqué d’un caché indélébile, la commémoration de la journée internationale dédiée à la femme célébrée chaque 8 mars. A Lubumbashi en prélude du coup d’envoi du mois consacré à la gent féminine, une marche de paix a été organisée le 07 mars 2015. Parmi les participantes, l’on a noté la présence très remarquable des déléguées de la SNEL Katanga, venues nombreuses. Elles brandissaient  divers banderoles, sur lesquels étaient mentionnés : Halte à l’impunité aux violences faites à la femme ; non aux violences faites à la femme pour une paix durable ; femmes: tenons-nous main dans la main pour pérenniser la paix. Ces messages forts se rallient au thème central, à savoir autonomisation et participation politique de la femme.

Les travailleuses de la SNEL Katanga, ont été bien encadrées pour passer en beauté cette journée. En effet, la direction provinciale avait tout planifié pour permettre à toutes ses employées  de se retrouver au travers cette journée.

femmes inpp5INPP Katanga accompagne la femme dans son épanouissement

La célébration de la journée internationale de la femme, n’est pas passée sous silence au sein de l’Institut National de Préparation Professionnelle, « INPP », Direction Provinciale du Katanga. Le staff dirigeant de cette institution sous le leadership de son directeur provincial, M. Budy Mukadi, à tout mis en œuvre pour permettre aux femmes de l’INPP de fêter avec succès leur journée. Habillées sous les mêmes couleurs, tenant dans leurs mains de drapelets, avec en avant plan leur calicot contenant le  message clef, les agents de l’INPP se sont rangées dans la marche de paix tenue à Lubumbashi.

 « Stop aux violences sexuelles faites aux femmes et aux enfants », c’est le credo que les femmes  de l’INPP brandissaient à leur passage, en véritables défenseuses des intérêts des femmes. Elles ont suivi avec  attention, différentes allocutions de circonstance au parlement provincial, peu après elles se sont retirées pour un moment de réjouissance, une façon pour elles de célébrer la journée de la femme, et marquer le début des diverses activités préconisées au cours de ce mois.

femmes hyper psaroHyper Psaro toujours présent aux grands évènements

Le groupe Hyper Psaro, une entreprise basée à Lubumbashi, ne rate pas les grands évènements de l’heure. Comme toujours dans ses traditionnelles habitudes, cette entreprise a été au rendez-vous de la journée dédiée à la femme.

Les femmes fonctionnaires de hyper Psaro ont pris part active à la marche de paix qui a commencé à la place de la gare. Elles ont progressé jusqu’au bâtiment du 30 Juin siège de l’assemblée provinciale du Katanga. Sur leur calicot était écrit : « hyper Psaro encourage la participation politique de la femme, qui est une urgence pour le développement de la république démocratique du Congo ». Ce message illustre en réalité,  l’engagement de cette société qui prend en compte le vœu exprimé par les femmes.

femmes istm1ISTM Lubumbashi face à la journée de la femme

Elles n’ont pas baissé les bras cette journée, les femmes fonctionnaires et étudiantes de l’Institut Supérieur des Technique Médicale de Lubumbashi, « ISTM ». Unies pour une cause, ces femmes ont criée haut et fort tout le long de leur marche pour la paix, l’autonomisation et la participation politique de la femme.

Cependant, la consolidation de cette paix, l’autonomisation et la participation politique de la femme restent conditionnées à la considération de l’approche « genre », dans la société congolaise. Selon ces femmes, l’approche genre n’a pas de particularité en ce qui concerne le sexe, mais par contre il tient compte des compétences et  savoir-faire de chaque acteur dans sa construction sociale.

C’est ainsi que l’ISTM, ne tient pas compte de la disparité liée au sexe, mais plutôt met en exergue les compétences de toute personne, quel que soit son sexe.

Donc, pour elles, la marche de ce jour n’est pas un fait du hasard, ni un don offert à la femme, mais un droit fondamental et universel dont celle-ci avait longtemps perdu, et actuellement acquis et en voie d’être stabilisé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s