Katanga: la CENI organise le cadre de concertation avec les parties prenantes aux élections

CONCERTATION CENILa Commission Électorale Nationale Indépendante, a organisé à Lubumbashi le 24 Février 2015,  le cadre de concertation avec différents acteurs, qui interviennent dans le processus électoral, il s’agit des représentants de la majorité présidentielle, de l’opposition et de la société civile, cette rencontre a porté sur la vulgarisation du calendrier global des élections auprès de toutes les forces vives, qui ont appelé ce calendrier de tous leurs vœux. Ce cadre de concertation, s’est attelé  sur le contexte, la justification et les contraintes liés au cycle électoral en cours en RDC.

membres CENIceni katangaIntroduit par Mme Mymy Fabienne Mukulu Moya: Secrétaire exécutif de la CENI antenne du Katanga, le vice-président de l’institution chargée d’organiser les élections en RDC, a fait savoir que  ‘’La CENI entend organiser les élections apaisées, libres, démocratiques et transparentes’’. André MPUNGWE a  soutenu que ce calendrier convoque le scrutin présidentiel à l’échéance constitutionnelle.  Ce calendrier se veut global, consensuel et réaliste a-t-il lancé.

Au sujet du budget alloué, il précisé que la CENI croit à la mobilisation des recettes et  ressources nécessaires à l’organisation efficiente  des élections en RDC, pour cela cette institution d’appui à la démocratie  tient pour responsable le gouvernement.

Pour ceux qui s’opposent à ce calendrier, l’adjoint de l’abbé Malumalu a averti : « Il faut se soumettre à ce calendrier, dès que vous vous y opposer la police s’occupe de vous »

andre mpungwe ceni

André MPUNGWE V.P CENI

Par la bouche de son vice-président, la CENI a encouragé la population du Katanga à s’informer et contribuer à la construction de la jeune  démocratie congolaise, et que toutes les parties prenantes veillent à la préservation de la paix sociale au Katanga. Au regard de la mobilisation de toutes les forces vives de la province à ce cadre de concertation, M. André MPUNGWE a estimé que ceci démontre que la population s’est appropriée le processus électoral.

Les acteurs qui ont participé à cette séance d’échange avec la CENI, ont posé quelques questions sur le calendrier et d’autres liées à l’ensemble du cycle électoral, ce membre de la commission a répondu a ces différentes préoccupations. Au sortir de ce cadre de concertation quelques acteurs ont  délié leur langue:

M. Jean Pierre MUTEBA

M. J.P Muteba

Jean-Pierre Muteba, porte-parole du cadre de concertation de la société civile du Katanga a.s.b.l : « nous allons continuer à faire le plaidoyer pour que les élections commencent par les locales, ensuite les municipales, les urbaines, les provinciales, jusqu’au scrutin présidentiel, c’est aussi une façon de faire participer la population  à la démocratie, de la base vers le sommet, c’est  par là que commence le développement. Qu’on ne nous dise pas qu’il n y  a pas d’argent, il y a pas des contraintes qui puissent être au-dessus de nos moyens. Nous sommes heureux que la machine de la démocratie soit en marche dans notre pays, c’est cela notre combat de chaque jour »

gustave nzeng mp

M. Gustave Nzeng K.

Gustave Nzeng Kongolo, coordonnateur de la majorité présidentielle/Katanga: « Ça nous réjouit parce que ce calendrier rencontre les attentes de la population, les taches sont bien reparties, nous pensons que  tous les acteurs politiques et la population, doivent accompagner toutes les institutions, que chacun joue son rôle, pour qu’à la fin les élections puissent être effectives dans notre pays, ce qui est le vœu du peuple, nous croyons à ça. Dire que le calendrier est publié à la faveur de la Majorité présidentielle est une erreur de la part de l’opposition, c’est d’ailleurs cette même opposition qui réclamait de tout ce temps un calendrier global, maintenant qu’il est publié les critiques continuent,   pourquoi l’opposition change d’avis ? On ne doit pas vouloir quelque chose et son contraire! Pour notre part, nous estimons la  majorité, l’opposition et la société civile, devons soutenir ce calendrier et accompagner la CENI qui doit demeurer indépendante pour le matérialiser. Dans notre camp nous sommes à l’œuvre,  à la recherche des moyens et profilons des stratégies pour remporter des sièges à ces échéances électorales,  surtout que tout doit se décider au niveau des urnes. »

ngoy mlc katanga

M. Jean Ngoy

Jean Ngoy : président fédéral MLC/Haut Katanga: «Nous avons pris acte de la publication de ce calendrier, tout ce que nous demandons que la CENI s’assume pour matérialiser le processus électoral, et que des moyens à l’organisation soient disponibles. En dépit de quelques craintes que nous manifestons, le MLC reste convaincu du démarrage du train électoral. Nous demandons à tous nos membres de se mobiliser, pour répondre à toutes les compétitions, qui seront gérées par la CENI, que chacun se mette au travail, nous évitons la distraction, nous restons unis pour répondre à ce qui nous a été recommandé par l’institution charge d’organiser les élections.»

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s