Le président Kabila face aux notables Katangais

joseph kabila et notable katangaisLe chef de l’État, Joseph Kabila, s’est adressé ce Lundi O5 janvier 2014, devant la notabilité Katangaise, la rencontre s’est déroulée dans sa ferme KIMONO, se trouvant au village KASHAMATA, sur la route Lubumbashi-Kasumbalesa, au menu de ce face a face, deux principaux points, dont l’épineuse question du découpage ainsi la situation politique et sociale du Katanga.

 D’entrée de jeu le président de la république,  a précisé que cette rencontre n’avait pas pour but, de répliquer à qui que ce soit, moins encore polémiquer. Il s’est montré très préoccupé à la gestion de l’ensemble de la RDC, dont la province du Katanga fait partie.

Au sujet du découpage, Joseph Kabila, a souligné que ce terme est abusivement employé, selon lui il s’agit juste d’une réorganisation administrative et territoriale, il a fait savoir que ceci n’était pas son invention mais plutôt, une disposition de la constitution votée par le peuple congolais au referendum de 2005, en tant que garant de la nation, il ne fait qu’appliquer ce qui est édicté dans la constitution. Il a rappelé à ceux qui sont contre, qu’ils avaient tout le temps de faire entendre leur voix, e, initiant: une pétition par exemple, en discuter à l’assemblée provinciale pour envoyer les résolutions au niveau national, ou le cas échéant rencontrer le Chef de l’État à propos. Si les gens ne veulent pas de la nouvelle organisation administrative, ça va nécessiter un nouveau referendum a dit le rais.

Abordant le second point de son adresse, le président congolais, a indiqué que le Katanga, est une province, comme toutes les autres, l’autorité de État, sera de plus en plus ressentie au Katanga, a-t-il lancé. Au sujet de l’existence d’une milice, il a invité cette dernière à se dissoudre, avant qu’elle ne soit réduite au néant.

Une autre question soulevée par Joseph Kabila, c’est sa représentation ou pas, pour un nouveau mandat, à l’issue de celui en cours  à l’horizon 2016. « celui qui voudrait savoir ce qui se passera en 2016, rendez-vous en 2016, la constitution a tout prévu » a –t-il répondu.

Au chapitre économique, il a regretté la pauvreté dans laquelle croupit la population du Katanga, dans cette riche province. Notre vrai combat doit être la lutte contre la pauvreté, le chômage et la misère,  a –t-il poursuivi. Il a annoncé la création d’une classe moyenne dont la loi est en discussion au parlement congolais.

C’est par les vœux adressés à toute la population du Katanga, que le chef de État, Joseph Kabila a clos son discours  aux notables Katangais.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s