56 ans depuis la disparition des martyrs de l’indépendance en RDC

martyrs de l'indépendance4 janvier 1959, 4 janvier 2015, cela fait exactement 56 ans, jour pour jour que mourraient les compatriotes congolais, à la veille de l’obtention de lIndépendance de la république démocratique du Congo du pouvoir colonial belge, c’est l’une de pages sombres de l’histoire de la RDC, ce jour-là plusieurs citoyens avaient perdu la vie, à la suite d’une répression sanglante, consécutive au soulèvement des congolais mécontents de l’injustice dont ils en avaient marre.

C’est l’une de charnières dates de l’histoire du Congo-Kinshasa, c’est une étape ayant mené vers l’indépendance, depuis lors, le 04 Janvier est décrété en RDC, journée nationale des martyrs de l’indépendance. La capitale Kinshasa, anciennement Léopold ville c’était transformée en théâtre d’actes de violence contre le pouvoir colonial, leurs magasins et résidences sont saccagés et pillés, les emblèmes de l’Etat colonial belge sont détruits, une manière pour les congolais de manifester leur refus au colonialisme.

La réaction est venue avec brutalité, la force publique qui intervient, réprime dans le sang ces manifestations, aux allures d’une véritable insurrection, les sources officielles font état de 49 personnes tuées, alors que les autres sources indépendantes parlent de centaines de victimes et plusieurs blessés.

Qu’est c’était-il passé au juste du 04 au 07 Janvier 1959?

Des émeutes avaient été provoquées, par l’interdiction tardive d’un meeting de l’Alliance de BAKONGO (ABAKO), le parti cher à Joseph KASA VUBU, devenu premier président de la RDC, ce jour-là, le leader de l’ABAKO devait s’adresser à ses militants, à la place YMCA de MATONGE à Kinshasa, le pouvoir public avait en dernières minutes, interdit ce rassemblement, les partisans de ce parti politique avaient mal digéré cette décision, comme par coïncidence, sur leur chemin ils ont croisé les supporters de V. Club, revenant du stade Roi Baudouin actuel TATA Raphael, ils étaient en furie du match qui a apposé l’équipe belge de MIKADO à l’équipe congolaise de Vita Club, score final 5 buts à zéro en faveur de MIKADO.

Ces incidents ont entrainé des mécontentements, une marche populaire contre la colonisation s’est simultanément organisée, provoquant ainsi des émeutes du 04 au 07 janvier 1959, cela enclenchera la tenue de la table ronde de Bruxelles, jusqu’à ce que la date du 30 juin 1960, soit choisie pour l’accession de la RDC alors Congo Belge à sa souveraineté nationale et internationale.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s