Lambert MENBE relaye Josep KABILA  ‘‘ des suggestions oui, pas d’injonctions’’

lambert MendeLe porte-parole du gouvernement congolais, a animé ce vendredi 19 décembre 2014, une conférence de presse, la toute première depuis la mise en place du gouvernement dit de cohésion nationale, il a passé peine fin, des questions qui préoccupent l’opinion publique.

Il a évoqué principalement le dit gouvernement de cohésion national et le récent discours du chef de l’Etat a la Nation. Devant la presse tant nationale qu’internationale Lambert MENDE a évoqué la question sur le refus de la RDC aux injonctions, le pays reste ouvert aux suggestions a-t-il précisé.

En rapport avec les maints commentaires sur le discours à la nation du chef de l’Etat, Lambert MENDE délie sa langue «  Suffit-il qu’un officier ou un journaliste étranger ait un point de vue concernant notre pays pour que celui-ci s’impose à notre peuple? La réponse est Non» Et d’ajouter « Pourquoi Non? Parce que, quelques soient le niveau des relations de coopération que nous pouvons  entretenir avec nos différents partenaires, la gestion de la RD Congo ne relève pas des affaires intérieures de ces nations partenaires»

Il a par ailleurs relayé le discours du chef de l’Etat devant la nation, en évoquant: «  c’est à bon escient que le chef de l’Etat tout en se déclarant ouvert aux avis, conseils et suggestions de nos partenaires a dit au nom de tous les congolais, n’accepter aucune injonction de leur part. » il a poursuivi en disant « Notre peuple a des problèmes sérieux et c’est dans son génie créateur qu’il doit trouver des solutions efficaces et durables»

S’agissant de l’ingratitude à la communauté internationale  dont on reprocherait le président KABILA, dans son discours, le ministre de communication et Medias monte au créneau «… Martin Kobler, le représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies en RDC avait déclaré qu’après  15 ans de présence en RDC la MONUSCO avec ses 20.000 hommes amorcera un retrait de ses effectifs en 2015 et que les troupes combattantes devraient être parties au plus tard en juin 2016. Aucun ténor de l’opposition n’avait trouvé à redire. Curieusement onze jours plus tard, le président Joseph KABILA dira pratiquement la même chose dans son discours, c’est à une véritable levée de bouclier que l’on a assisté de la part de cette opposition dont un des leaders, M. KAMERHE, s’est permis de demander au président de ‘‘ ne pas être ingrat envers la communauté internationale ’’» un avis qui n’est pas partagé par  Lambert MENDE OMALANGA, qui  n’y voit  rien d’ingratitude, dans les propos tenus, par le premier d’entre les Congolais.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s