Quid de l’intégration du secteur minier dans l’économie locale au Katanga?

IDAK 1« Intégration du secteur minier dans l’économie locale au Katanga » c’est sous ce thème qu’il s’est organisé à Lubumbashi du 02 au 03 décembre à Lubumbashi, la 18e session de la plateforme Infrastructure Durable Au Katanga IDAK en sigle, une structure qui regroupe le gouvernement provincial, la société civile, les entreprises minières ainsi que les partenaires. Parmi les thématiques abordées on note : les entrepreneurs katangais et le défis de développement industriel sous l’impulsion de l’exploitation minière, expérience Gécamines de soutien aux industriels et entreprises locales, le marché de la sous-traitance comme facteur d’intégration économique des activités minières, le défi du cuivre vert, les  enjeux   provinciaux  de  l’agro-industrie, De l’encadrement au soutien financier pour la conquête du marché de la sous-traitance du secteur des mines, la mise en place d’un marché de sous-traitance du secteur des mines.

IDAK 5L’assemblée plénière de l’IDAK  a suivi avec intérêt les différents exposés portant sur le thème de ce qu’on appelle « contenu local » ou comment mieux intégrer le secteur minier dans l’économie locale au Katanga. À l’issue de cette rencontre, les participants ont formulé des recommandations dont la teneur suit:

A l’attention du Gouvernement 

  • Développer la politique industrielle provinciale et sa stratégie de promotion de la PME/PMI
  • Faire appliquer les textes en vigueur concernant la sous-traitance obligatoire
  • Clarifier au plus vite les niveaux de compétence en matière de gestion des terres au plan foncier, forestier, agricole et minier pour faciliter le développement d’un plan d’aménagement du territoire qui soit équilibré entre les différents usages nécessaires au développement national et au développement local
  • Faciliter les investissements de toutes origines dans le secteur agricole
  • Développer des partenariats public-privé avec des entrepreneurs désireux d’investir dans l’agriculture industrielle
  • Promouvoir le développement des OPA, organisations de producteurs agricoles, dans toute la province
  • Promouvoir le développement d’institutions de formation technique et professionnelle en partenariat avec le secteur privé
  • Faire évoluer le FPI pour qu’il puisse mieux répondre aux besoins de financement des entreprises

A l’attention des entreprises du secteur minier , de la FEC et de la chambre des mines

  • Améliorer la communication entre la Chambre des Mines et la FEC PME
  • Renforcer la collaboration entre la FEC et les organismes publics d’appui technique et financier aux PME/PMI tels le FPI, l’OPEC et l’ANAPI
  • Appuyer l’élaboration et la mise en œuvre des Plans de développement locaux
  • Renforcer les capacités des PME/PMI du Katanga pour leur permettre d’accéder aux niveaux d’exigence requis par les donneurs d’ordres, et notamment aux normes internationales usitées dans le secteur
  • Publier et faire connaître suffisamment à l’avance les informations concernant les marchés de sous-traitance lancés par les entreprises minières donneuses d’ordre
  • Appuyer les initiatives de regroupements de producteurs agricoles pour leur permettre d’accéder plus facilement à des appuis techniques et financiers
  • Veiller à ce que les investissements réalisés au plan social par les entreprises soient rétrocédés aux communautés et/ou à l’administration afin de ne pas créer de charges récurrentes directes sur le long terme, et de faciliter l’appropriation par les bénéficiaires
  • Développer un service d’appui aux jeunes entrepreneurs pour faciliter l’émergence de nouvelles PME/PMI
  • Appuyer la FEC pour un élargissement de sa vision stratégique et organisationnelle, pour le renforcement de ses capacités au plan institutionnel, pour une réorganisation au niveau provincial, pour la diversification et l’amélioration des services aux membres
  • Favoriser la création d’un environnement propice à même de soutenir un marché de la sous-traitance avec le secteur des mines par exemple la constitution d’un fonds d’investissement avec les membres de la FEC au profit des PME-PMI engagées et identifiées.

Pour Maitre BALUTI l’un des participants, ces assise ont élargi leur champ de connaissances, malheureusement estime-t-il les recommandations vont accouchées d’une souris comme cela est De coutume  pour pareils forums, son souhait est toutefois de voir tous acteurs concernés, prendre en compte les retombées de cette session de l’IDAK.

IDAK 3Comme à l’ouverture c’est le ministre provincial de mines qui a présidé la cérémonie de clôture, a félicité les orateurs autant que les participants pour le travail de qualité abattu pendant 2 jours successifs pour leur apport à l’édification d’un développement durable au Katanga. AUDAX SOMPWE a recommandé aux uns et aux autres  de faire restitution de la matière reçue à leur base respective.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s